Société

Des salafistes se dressent contre l’invitation de Adnane Ibrahim au Maroc

Partager cet article

Après l’arrivée au Maroc du prédicateur et penseur islamique Adnane Ibrahim sur invitation du ministère des Habous et des Affaires islamiques pour animer des conférences dans des mosquées marocaines, des salafistes marocains s’insurgent contre cette invitation sur les réseaux sociaux.

Depuis vendredi dernier, des publications fusent sur les réseaux sociaux contre Adnane Ibrahim et appellent à son interdiction d’animer des conférences au Maroc à cause de ses opinions religieuses qui dérangent les salafistes.

Le cheikh Hassan El Kettani, l’imam suspendu et membre de l’Alliance des oulémas du Maghreb arabe a été parmi les premiers à attaquer Adnane Ibrahim en le qualifiant de « déviant » qui « corrompt les croyances des marocains » et proteste contre son invitation par le ministère des Habous et des Affaires islamiques.

El Kettani écrit : « les marocains sont connus pour leur respect des compagnons et ne permettent à personne de les critiquer. Comment le ministère des Habous permet-il à un homme qui insulte les compagnons et se moque d’eux de donner des conférences dans nos mosquées ? »

Et d’ajouter sur son compte Facebook : « nous boycottons Adnane Ibrahim et suivons l’exemple de notre imam Malik qui ignorait les déviants ».

De son côté, le penseur islamique Tarik El Hammoudi a déclaré que « les fondements théologiques de Adnane Ibrahim sont corrompus et ses raisonnements encore plus ». Et d’ajouter : « les gens n’ont rien à faire de ce clown qui ne maitrise pas les grandes questions et qui a prouvé sa médiocrité ».

El Hammoudi continue sur son mur Facebook en disant : « combien de jeunes sont devenus athée à cause de lui ? C’est une épine dans la gorge de ses frères musulmans. Il les sort de la lumière pour les jeter dans l’obscurité ».

Le président de l’instance des sciences du Coran et de la Sunnah au nord du Maroc, Mohammed Bourbab a qualifié Adnane Ibrahim de « diable » et de « porc ». Il a déclaré : « Tandis que le ministre des Habous et des Affaires islamiques Ahmed Taoufik expulse les imams, il accueille le diable dans les mosquées marocaines ».

Dans une publication acerbe il s’interroge : « pourquoi avoir choisi ce timing particulier pour accueillir le porc Adnane Ibrahim dans nos mosquées ? »

Par ailleurs, le professeur de jurisprudence islamique Issam El Bachir a précisé : « L’invitation d’Adnane Ibrahim au Maroc est curieuse après qu’il ait été démasqué. Tout le monde connait son mercenariat hostile aux causes de la nation islamique et son incapacité à comprendre la chariaâ ».

Sur Twitter El Bachir a déclaré : « Que trouve-t-on à Adnane Ibrahim pour l’inviter ? A-t-il pris position en faveur du Royaume du Maroc au point de lui ouvrir les portes devant les grands savants de la nation ? »

Ces dernières années, Adnane Ibrahim figure parmi les personnalités les plus populaires et les plus influentes dans le monde arabe en suscitant de larges polémiques par ses prêches et ses cours théologiques .

Partager cet article

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.