Monde

« Zawaj Mot3a » : la comédie saoudienne mécontente la toile marocaine

Partager cet article

Un épisode du feuilleton comique saoudien « Chir chat » diffusé pendant le mois de ramadan a suscité une vague de mécontentement et de contestation chez les marocains sur les réseaux sociaux considérant que l’épisode en question a présenté le Maroc comme une destination de plaisir et a porté atteinte aux femmes marocaines.

Dans un épisode du feuilleton diffusé par la chaine saoudienne HSBC, les héros effectuent un voyage au Maroc et tentent de se marier avec des marocaines sous la forme de « mout3a ». L’épisode a été tourné à Marrakech comme le montrent les séquences.

Dans un tweet une marocaine dit: « tout le feuilleton présente le Maroc comme un marché d’esclaves. Le pire, c’est de présenter la chose comme si elle avait été consentie par les familles marocaines et de porter atteinte aux familles des campagnes » en ajoutant : «  la question est comment peut-on permettre le tournage d’un feuilleton avec un scénario pareil au Maroc ! »

« Khanfoussat erramad » a tweeté : « Imaginez si un feuilleton marocain avait fait appel à 20 saoudiennes et qu’un marocain choisissait parmi elles, quel serait la réaction de la société saoudienne ? »

 

Des commentateurs marocains considèrent que c’est le Maroc et son administration qui sont responsables en délivrant des autorisations pour tourner de tels feuilletons sur leur territoire.

Sarah a tweeté « il a été tourné à Marrakech exactement au Palais Bahia et Jamaâ Lfna et les femmes sont marocaines. C’est la faute à notre pays et pas la leur. Les marocains ne se donnent plus aucune valeur et sont prêts à vendre le peuple pour de l’argent ».

Certains saoudiens ont présenté leurs excuses au peuple marocain et considèrent que le feuilleton porte préjudice à la fois aux  marocains et aux saoudiens. Le saoudien Badr Elhbiri a écrit « c’est une insulte au Maroc frère et à l’homme saoudien. Un cliché qui se répète: le saoudien qui voyage,  fait les quatre cents coups et revient. Il n y a pas un feuilleton qui nous présente sous une bonne image malheureusement ».

 

Partager cet article

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.