Economie

Huelva-Espagne: les saisonnières marocaines manifestent

Partager cet article

Les ouvrières saisonnières marocaines dans les exploitations de fraises espagnoles ont manifesté devant le siège de la Guardia civil dans la ville de Huelva (sud-ouest de l’Espagne).
Le journal espagnol Confidential Andalus a partagé aujourd’hui un extrait vidéo de la manifestation précisant que la protestation s’est déclenché de manière spontanée puis s’est agrandie avec l’afflux d’autres manifestantes scandant le slogan « no bien » (pas bien) pour dénoncer leurs conditions de travail et de séjour dans les fermes espagnoles.

La presse espagnole a qualifié la protestation des ouvrières d’Almonte dans la ville de Huelva de « soulèvement sans précédent » rassemblant une centaine d’ouvrières saisonnières qui dénoncent leur condition de travail dans les fermes de fraises et les agressions qu’elles subissent de la part de leurs superviseurs et de leurs patrons.
Une commission mixte avait rendu visite aux ouvrières dans les champs espagnols en mai dernier. Le ministre du Travail et de l’Insertion professionnelle Mohammed Yatim, avait déclaré que son département, le Consulat du Maroc et l’entreprise espagnole concernée n’avaient enregistré aucune plainte de la part des ouvrières travaillant dans les fermes de fraises, tandis qu’un média allemand avait rapporté des témoignages documentés d’un certain nombre de ces ouvrières ayant subi des agressions sexuelles, ce qui a poussé le ministère public et la police espagnols à intervenir en procédant à l’arrestation du premier suspect dans l’affaire et l’annonce officielle de quatre plaintes enregistrées auprès de la police ibérique.

 

Partager cet article

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.