Boycott

Les ouvriers de Centrale Danone appellent à l’arrêt du boycott

Partager cet article

Le bureau syndical de la Confédération démocratique du travail (CDT) de la société Centrale Danone appelle l’ensemble des salariés de l’entreprise à participer massivement au sit-in qui se tiendra devant le Parlement le 5 juin 2018 à partir de 21h30 et qui sera suivi d’autres sit-in locaux.

Le Communiqué du bureau syndical précise que le sit-in intervient pour « dénoncer avec force les actes criminels subis par les salariés de Centrale Danone notamment les vendeurs et leurs assistants lors de l’exercice de leur activité », et pour « sensibiliser l’ensemble des intervenants aux dégâts matériels subis durant la campagne de boycott qui prend pour cible Centrale Danone et qui a causé la précarisation de centaines d’ouvriers de la société à cause de la perte de leur emploi ».

Dans son communiqué, le bureau syndical avertit « l’opinion publique et les forces vives du pays que la continuation de la campagne de boycott causera encore plus de perte d’emploi au sein de Centrale Danone et dans d’autres entreprises et des familles marocaines se trouveront à la rue » .

Le bureau syndical exhorte les marocains « d’arrêter la campagne de boycott à cause de ses effets néfastes et dangereux sur l’avenir de nombreuses familles marocaines » et des répercussions négatives sur l’investissement extérieur et sur l’économie nationale en général ».

Dans la conclusion de son communiqué, le bureau syndical appelle « L’État et le gouvernement à assumer leur entière responsabilité concernant la situation que traverse la société Centrale Danone et pour faire face à la régression de la condition sociale de l’ensemble des citoyens et la chute du pouvoir d’achat ».

 

Partager cet article

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.