Monde

Jordanie: Le Premier ministre démissionne et les manifestants réclament la fin de l’austérité

Partager cet article

Le Premier ministre jordanien a démissionné lundi, après des jours de protestations contre les augmentations de taxes et de prix proposées dans un pays qui souffre depuis des années de la baisse du niveau de vie et de la hausse des prix.

Le départ du Premier ministre Hani Mulki n’a pas apaisé les manifestants, qui appelle au remplacement de l’ensemble du gouvernement et d’abandonner les augmentations prévues.

Le Roi Abdallah II a nommé Omar Razzaz, ancien fonctionnaire de la Banque mondiale et ministre de l’Education, pour remplacer M. Mulki et diriger un nouveau gouvernement.

Plus de 30 syndicats et groupes professionnels ont organisé une grève mercredi dernier, la plus importante depuis des années, pour protester contre la politique économique d’austérité soutenue par le Fonds monétaire international (FMI).

Un jour plus tard, le gouvernement a augmenté le prix du carburant de plus de 5% et l’électricité de 19%. La grève s’est transformée en protestation nationale quotidienne, la plus importante du pays depuis le printemps arabe en 2011.

« Les manifestants veulent aussi un changement de contrat social », a déclaré Sean L. Yom, professeur de sciences politiques à l’Université Temple, qui étudie les gouvernements du Moyen-Orient. « L’Etat jordanien demande aux citoyens de payer plus et de vivre plus frugalement, mais en retour il offre peu de démocratie et de concessions politiques ».

Les sondages montrent une baisse significative de la confiance du public dans le gouvernement, en particulier l’année dernière, a déclaré le Dr Braizat de NAMA Strategic Intelligence Solutions.

La Jordanie, qui ne produit ni pétrole ni gaz naturel, dépend largement de l’aide des États-Unis et des pays arabes du golfe. Le maintien de la stabilité en Jordanie a été l’une des principales priorités américaines dans la région pendant des années, mais l’année dernière, les États du Golfe ont réduit leur aide à la Jordanie, aggravant les conditions dans ce pays.

Partager cet article

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.