Monde

Accusations internationales de corruption contre les Emirats et l’Arabie Saoudite

Partager cet article

Les Emirats-Arabes Unis et l’Arabie Saoudite sont accusées d’ implication dans des opérations de corruption dans plusieurs régions du monde.

Pendant les derniers mois, des informations ont révélé l’existence d’opérations de corruption politiques et financières impliquant les Emirats et l’Arabie Saoudite et qui s’étendent de la Malaisie jusqu’aux Etats-Unis.

Depuis quelques jours, le Procureur Spécial américain Robert Mueller s’intéresse à la relation entre Elliot Broidy, un proche du Président américain Donald Trump, Les Emirats et l’Arabie Saoudite.

Des médias américains ont affirmé que Elliot Broidy et George Nader, conseiller des princes héritiers d’Arabie Saoudite et des Emirats, ont utilisé l’argent des deux princes pour influencer Donald Trump et réaliser leurs intérêts personnels, entre autre imposer un blocus sur Qatar.

Par ailleurs, La Malaisie a révélé officiellement plusieurs affaires de corruption financière et politique dont les acteurs les plus importants sont les deux princes héritiers, concernant des pots-de-vins et des blanchiments d’argent estimés à plusieurs milliards de dollars.

L’affaire de corruption entre l’Arabie Saoudite, les Emirats et la Malaisie a révélé l’implication de l’ancien chef du gouvernement Malaisien Najib Abderrazak qui est actuellement entendu par le Justice. Une autre affaire est en cours d’enquête impliquant l’ambassadeur des Emirats à Washighton, Yousef Al Otaiba.

Avant ces affaires et selon plusieurs sources libyennes parmi elles des membres du Parlement libyen, il y a eu l’intervention financière et militaire des Emirats et de l’Arabie Saoudite en Libye pour avorter la révolution libyenne et chasser les islamistes du paysage politique.

Partager cet article

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.