Monde

Haaretz critique les absences du roi Mohammed VI

Partager cet article

Le journal israélien Haaretz a publié vendredi dernier une analyse sur la longue absence du roi Mohammed VI de son pays et lui reproche d’y avoir passé quelques jours seulement lors des derniers mois.

L’auteur de l’article, Zvi Bar’el a écrit: « le roi du Maroc a passé 20 jours seulement dans le royaume. Il a passé le reste du temps à travers le monde en compagnie de grandes personnalités connues » ajoutant qu' »actuellement les protestations sociales augmentent à l’intérieur du pays »; L’auteur s’interroge également sur l’absence de la princesse Lalla Salma depuis six mois.

Le journal a indiqué que « le roi Mohammed VI dispose d’une page Facebook qui rassemble plus de 3,6 millions de fans et aime partager des photos ou des commentaires illustrant les lieux où il se trouve et les personnes qu’il rencontre » et d’ajouter: « mais certains n’apprécient pas la manière dont le roi passe son temps ».

Haaretz a cité des « chiffres attestant que le roi du Maroc a passé 20 jours dans son royaume au cours des quatre dernier mois, soit 16% seulement du temps qu’il doit consacrer au travail » affirmant qu' »en comparaison avec l’année dernière, ce chiffre  est en hausse de 45%, ce qui n’est en rien réjouissant ».

Le journal poursuit: « certes, le roi a passé une partie du temps à l’hôpital pour effectuer une opération pour des problèmes cardiaques mais le reste du temps a été qualifié officiellement de période de convalescence ».

Le journal a également précisé que « les personnes qui critiquent le roi au Maroc s’étonnent que le roi ne fasse pas confiance aux médecins marocains et préfère passer sa convalescence en France alors que le Maroc regorge de lieux de repos et de palais qui conviennent même au roi d’Arabie saoudite habitué à s’y détendre ».

L’article critique également la période passée par le roi Mohammed VI dans son palais de Betz en France. Un palais acheté par Feu Hassan II en 1972 et « maintenu par un grand staff qui reçoit son salaire du contribuable marocain » a déclaré le journal en ajoutant: « ce même contribuable qui finance chaque année les vacances de 15 jeunes de la ville de Betz et ses environs et que le roi invite avec lui au Maroc pour découvrir son pays ».

Le journal israélien s’interroge « si l’absence répétée du roi signifie qu’il n’apprécie plus le royaume et souhaite abdiquer » et de rebondir  » bien sûr, le roi n’a pas l’intention d’abdiquer, de même que le prince héritier, son fils Moulay Hassan n’a que 15 ans ».

Le journal à également affirmé que « le roi est silencieux pour le moment » considérant qu' »il laisse le gouvernement gérer la crise économique comme s’il n’était pas concerné par la stabilité du pays et du régime et dans les meilleurs scénarios, il adoptera une partie des demandes, acceptera un plan de réforme et limogera ses ministres. Il s’agit de la même initiative entreprise par le roi Abdallah II de Jordanie qui consiste en un remaniement rapide des gouvernements ».

Haaretz a écrit: « la population s’intéresse à un sujet non mois amusant, celui du divorce du roi et son épouse Lalla Salma qui a n’apparaît plus dans l’espace public depuis janvier 2017 et n’a pas figuré dans les photos familiales publiées par le roi depuis son hôpital à Paris en mars dernier.

Enfin, le journal a écrit :  » malgré les critiques à son égard, le roi Mohammed VI jouit d’une popularité, entretient des relations solides avec les chefs d’Etats occidentaux, notamment la France et les Etats-Unis, veille à préserver la relation officieuse avec Israël et prend souvent l’initiative de jouer les médiateurs dans des conflits régionaux ».

Partager cet article

Publicités

Catégories :Monde, Politique

Tagué:, ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.