Sport

Infantino: la FIFA peut choisir l’offre #Morocco2026

Partager cet article

Selon le président Gianni Infantino, la FIFA peut permettre au Maroc d’accueillir la Coupe du monde 2026, même si l’offre nord-américaine rivale promet des milliards de dollars de plus.

Avant le vote des fédérations membres de la FIFA à Moscou la semaine prochaine, Infantino a déclaré lundi: « La FIFA peut permettre tout ce que son congrès décide. »

« Nous devons vivre avec cela et tirer le meilleur parti de toute décision qui est prise », a déclaré le leader de la FIFA, que les dirigeants de l’offre marocaine ont publiquement soupçonné de favoriser la candidature conjointe Etats-Unis-Canada-Mexique.

Lors de l’évaluation des candidats par la FIFA, l’offre nord-américaine a obtenu la seule note maximale.

Une différence dans les ventes de billets prévues de 1,3 milliard de dollars entre les deux offres a permis au rapport de noter des prévisions de revenus «significativement plus élevés» de 14,3 milliards de dollars pour les Nord-Américains contre de 7,2 milliards de dollars pour Maroc.

L’argent est un élément (mais) pas le seul élément

« L’argent est un élément (mais) pas le seul élément » a indiqué M. Infantino dans le rapport, révélant que la FIFA atteindra 6 milliards de dollars de recettes au cours des quatre années financières de la Coupe du monde 2018.

L’équipe d’évaluation a également souligné un risque global important posé par le projet du Maroc concernant la construction ou la rénovation des stades, les sites de formation des équipes et de nombreux hôtels.

« Notre tâche a été de s’assurer que le processus est aussi objectif, aussi clair que possible, et de mettre en évidence tous les avantages et les inconvénients », a déclaré M. Infantino.

Jusqu’à 207 fédérations votantes, dont beaucoup dépendent de la subvention annuelle de 1,5 million de dollars promise par la FIFA au cours des quatre prochaines années, peuvent ignorer les conclusions du rapport de la FIFA.

Infantino ne se demande pas si les commentaires publics du président américain Donald Trump pourraient influer le scrutin du 13 juin – soit en incitant les électeurs à voter pour le Maroc, soit l’inverse avec des menaces voilées sur les conséquences pour les pays ne soutenant pas l’offre américaine. La FIFA publiera les votes des fédérations.

« J’espère que lorsqu’ils voteront, ils penseront à ce qui est le mieux pour le football, et ne le feront pas sur la base d’autres critères subjectifs dont ils pourraient tirer bénéfice pour eux-même », a déclaré Infantino.

Partager cet article

Publicités

Catégories :Sport

Tagué:, ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.