Boycott

Vidéo de Tanger: « colère royale » contre des sécuritaires.

Partager cet article

Des journaux marocains ont révélé l’existence d’une « colère royale » lors de l’inauguration de projets maritimes à Tanger, provoquant l’audition de sécuritaires, de cadres du ministère de l’intérieur et de la Wilaya de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, au sujet de fautes commises durant l’organisation du protocole de la visite royale pour l’inauguration de deux nouveaux ports à Tanger.

Le journal Al Massae a précisé que les auditions administratives de cadres du ministère de l’intérieur, de sécuritaires et d’éléments des renseignements généraux, sont intervenues après que des personnes dans la foule aient scandé des slogans politiques contre Aziz Akhannouch, président du RNI et ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts.

Selon les sources d’Al Massae, le ministère de l’Intérieur a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances de l’incident filmé par vidéo et diffusé à grande échelle sur les réseaux sociaux et les sites d’informations.

La source du journal présume une colère royale contre le Wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohammed El Yaacoubi qui était présent sur place lors de l’inauguration royale.

Partager cet article

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.