Boycott

« Akhannouch dégage ! » : le ministère de la Justice ouvre une enquête.

Partager cet article

Le gouvernement marocain réagit au slogan « Akhannouch dégage! » scandé par des citoyens lors de la visite du roi Mohammed VI à Tanger à l’occasion de l’inauguration de deux ports.

Le ministre de la Justice, Mohammed Aujar a annoncé l’ouverture d’une enquête sur l’incident produit jeudi dernier.

Il n’y aura aucune indulgence.

Le ministre de la justice et membre du RNI (parti du rassemblement des indépendants) a déclaré lors la séance des questions orales au Parlement lundi: « le gouvernement et ses services compétents entameront les investigations nécessaires et la justice fera le reste », qualifiant l’incident d »intolérable ». « Il n’y aura aucune indulgence » a-t-il précisé.

Nous devons nous garder d’impliquer l’institution monarchique dans les luttes politiciennes.

En réponse à une question posée par le député de son parti Mustapha Baitas, le ministre a déclaré: « les marocains témoignent de la révérence au roi Mohammed VI et à ses activités. Nous devons nous garder d’impliquer l’institution monarchique dans les luttes politiciennes ». Et d’ajouter: « toutes les instances de la majorité  et de l’opposition doivent défendre la patrie et l’intérêt général du pays car nous traversons une période critique ». Selon Aujar: « le gouvernement est conscient de la déprime populaire et des craintes exprimées par la société et se doit de rétablir la confiance ».

Par ailleurs, le ministre a déclaré que le gouvernement va prochainement annoncer une série de mesures en vue d’interagir positivement avec les attentes des citoyens.

Quant au député RNI Baitas, il a qualifié l’usage de slogans politiques en présence du roi comme un « acte dangereux ». Baitas a désigné des « parties » sans les nommer les accusant de vouloir provoquer « la fitna dans le pays ».

Partager cet article

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.