Droits humains

Le prince Hicham Alaoui dénonce la censure feutrée de son livre au Maroc

Partager cet article

Le Prince Hicham Alaoui, cousin du roi Mohammed VI a déclaré que son livre « Journal d’un prince banni » est toujours censuré au Maroc, malgré les promesses du gouvernement de l’autoriser en vente dans les librairies marocaines.

Dans un post publié sur son compte facebook, le prince Hicham Alaoui a écrit que son livre fait l’objet d’une « censure feutrée ». Et d’ajouter: « après deux ans de la publication de la version arabe de mon livre « Journal d’un prince banni« , il n’est toujours pas distribué dans mon pays malgré son achat par des librairies ».

Le prince a souligné le caractère « contradictoire » des « déclarations du gouvernement mené par le Parti de la Justice et du Développement (PJD), qui s’est engagé à autoriser le livre dans le cadre des promesses visant à renforcer les libertés au lendemain du Printemps arabe« .

Pour corroborer l’interdiction de son livre au Maroc, le Prince Hicham a publié un lien vers un article posté sur le site libanais Rassif22. L’auteur de l’article, Omar Taleb révèle le contenu d’une conversation qu’il a eue avec un libraire au Maroc.  En voici la retranscription:

« Il y a une semaine, je me suis rendu à une librairie connue de Rabat pour chercher la version arabe du livre du prince. Lorsque j’ai montré la photo du livre aux employés, ils ont nié son existence dans la librairie. Quelques instants plus tard, un jeune employé de la librairie est venu vers moi et nous avons eu la conversation suivante:

– Est-ce que tu veux le livre de Moulay Hicham?

– Parfaitement. je veux la version arabe.

– Pour quelles raisons? Quelle est ta profession?

– Je suis journaliste.

– Donne moi ton numéro. Je vais te contacter.

Une demi heure après, le jeune m’a appelé. Je pensais que l’affaire était conclue et que j’obtiendrais un exemplaire du livre. Mais je fus surpris lorsqu’il m’a informé qu’ils ne pouvaient vendre le livre à personne. Pourquoi? Ai-je Interrogé le jeune. Il a répondu que les autorités marocaines leur ont ordonné de ne pas vendre le livre et de restituer les exemplaires en leur possession à la maison éditrice, « sauf que les exemplaires sont toujours stockés dans l’entrepôt de la librairie depuis 2015 ».

Le libraire m’a exhorté de ne vendre le livre à personne car il ne veut pas d’ennuis avec les autorités. « S’ils découvrent que le livre est sorti d’ici, il ne fait pas de doute que nous serons pris dans une spirale d’ennuis », a-t-il déclaré.

Ainsi, le livre de Moulay Hicham est censuré dans les librairies marocaines sans aucune décision officielle annonçant l’interdiction. »

Le prince a commenté cet état de fait en écrivant: « la désinformation ne résiste pas aux réalités historiques. Ceci est la preuve que le livre fait l’objet d’une censure feutrée ».

Partager cet article

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.