Droits humains

Affaire Bouachrine: Achraf Tribak nouveau porte parole du CVJ

Partager cet article

CVJ

Le journaliste Taoufik Bouachrine

Le Comité Vérité et Justice (CVJ), constitué en marge du procès Taoufik Bouachrine, annonce la poursuite de ses activités après avoir organisé une première conférence-débat le 9 juin dernier, dont l’objectif  était de provoquer un débat public sur le déroulement du procès en cours.

Le CVJ s’est dit « satisfait » du succès de la conférence du 9 juin tant au niveau qualitatif que quantitatif et de l’intérêt médiatique qu’elle a suscité.

Dans un communiqué rendu public, le CVJ a exprimé son « regret » de l’absence du représentant du ministère public auquel une invitation a été adressée pour participer aux travaux de la conférence afin d’assurer la présence des différents points de vue concernant le procès, notamment sur des questions juridiques liées au respect de la présomption d’innocence et des principes du procès équitable, malmenés par certains médias, y compris officiels.

Le CVJ a également remercié les panélistes et les participants à la conférence en leur témoignant sa solidarité suite à la campagne de lynchage médiatique déclenchée contre eux par la presse jaune immédiatement après l’annonce de l’organisation de la conférence.

Par ailleurs, le CVJ s’apprête à publier son premier rapport sur les différentes irrégularités enregistrées lors des différentes phases du procès Bouachrine et réaffirme son engagement de rechercher la justice et la vérité sans favoriser une partie du procès au détriment de l’autre. Enfin, le CVJ a désigné un porte parole, Achraf Tribek, chargé de le représenter publiquement devant les médias et les autres instances concernées.

Partager cet article

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.