Boycott

Mawazine et boycott: le bras de fer a commencé

Partager cet article

Mawazine

Affiche de boycott du festival Mawazine sur les médias sociaux.

La 17ème édition du Festival Mawazine Musiques du Monde a officiellement débuté aujourd’hui avec la participation de plusieurs artistes arabes et étrangers dans un contexte marqué par des appels au boycott de l’événement artistique le plus important au Maroc.

Chaque année, le festival est la cible de nombreuses critiques concernant les millions de dirhams dépensés pour attirer des artistes de renommée mondiale. Mais la vague de critiques s’est accentuée cette année et s’est transformée en campagne à travers les médias sociaux appelant au boycott du festival à l’instar d’autres campagnes populaires de boycott qu’a connues le Maroc ces derniers mois concernant certains produits de consommation.

Le journaliste et activiste marocain Rachid Elbelghiti a déclaré à l’agence de presse Reuters: « cette année, le boycott de Mawazine  diffère des boycotts précédents car il est devenu un comportement et une conviction chez le Marocain qui commence à en saisir la portée. » Et d’ajouter: « le boycott de trois sociétés dominantes est une réaction au  monopole et à l’hégémonie de ces sociétés sur le marché marocain et ce sont ces mêmes principes qui commandent Mawazine car lorsque ce festival a été lancé, il en a affaibli d’autres au Maroc comme le festival de Rabat, le festival des roses à Kalaat Magouna qui connait de grandes difficultés de financement, ou encore le festival national des arts populaires de Marrakech« .

Partager cet article

Publicités

Catégories :Boycott, Culture

Tagué:, , , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.