Monde

Moshe Amirav: un sioniste persona non grata au Maroc

Partager cet article

Moshe Amirav

Moshe Amirav

Le Groupe de Travail National pour la Palestine (GTNP) a publié un communiqué vendredi dénonçant l’invitation de l’Israélien Moshe Amirav, soupçonné de crimes de guerre, pour participer à un colloque sur Al Qods, organisé conjointement par le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale (MAECI), l’Organisation des Nations Unies (ONU) et l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI) du 26 au 28 juillet prochain à Rabat.

Le GTNP demande l’annulation « immédiate » de l’invitation de Moshe Amirav et dans le cas de son entrée au Maroc, le GTNP demande son arrestation et sa traduction devant la justice pour ses « crimes de guerre » présumés. Par ailleurs, le GTNP réitère son refus de « toute forme de normalisation avec l’entité sioniste et réaffirme son soutien à la résistance du peuple palestinien ».

Dans son communiqué, le GTNP dresse la liste des crimes de guerre présumés commis par Moshe Amirav, notamment sa participation, en qualité de soldat à l’occupation de la ville de Jérusalem en 1967 et au massacre de nombreux habitants de la ville ainsi que la démolition de leurs maisons. Plus tard, Amirav, en tant que président de la commune de Jérusalem, sera « complice de la politique d’épuration ethnique menée contre les Maqdissis et de l’aliénation des aspects architecturaux et civilisationnels arabes de la ville sainte », ajoute le communiqué.

De son côté, la Coalition Marocaine pour la Palestine et la lutte contre la Normalisation (CMPLN) a adressé  une lettre ouverte au Chef du gouvernement et au ministre des AECI pour obtenir l’annulation de l’invitation du « criminel de guerre israélien » à la conférence sus-visée ainsi que « l’annulation de toute participation sioniste à d’autres activités futures dans notre pays, ce qui constitue une normalisation avec l’entité sioniste occupante et une absolution de ses crimes commis contre le peuple palestinien. » précise la lettre.

A cause de l’invitation d’Amirav au colloque , de nombreux représentants d’associations palestiniennes de Jérusalem et de Palestine ont annoncé leur retrait du colloque en signe de protestation contre la venue de l’Israélien qu’ils accusent de « terrorisme, de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre ».

Partager cet article

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.