justice

Hirak de Rif: le réquisitoire du parquet

Partager cet article

Hirak du Rif

Avocats et procureurs au tribunal pénal de Casablanca

Hakim Ouardi, le représentant du parquet dans le procès des activistes du Hirak du Rif, accuse les détenus de connivence avec des entités étrangères pour faire pression sur le Maroc par le biais d’un groupe basé en Europe connu sous le nom de « Républicains du Rif » et qui affiche de manière ostentatoire sa préférence républicaine.

Lors de son réquisitoire vendredi au tribunal pénal de Casablanca, le parquet a démenti le caractère politique du procès, précisant qu’il jugeait des faits criminels. Le parquet a également considéré que les leaders du Hirak sont tombés dans l' »illusion » sans mesurer les conséquences de leurs actes et leur incapacité à canaliser les débordements , faisant référence aux violences contre les forces de l’ordre, malgré les appels au pacifisme lancés par les leaders du Hirak lors des manifestations.

Par ailleurs, le parquet accuse les leaders du Hirak d’avoir accepté le financement des séparatistes de l’étranger et dénonce leurs discours d’exclusion envers les opposants du Hirak. S’agissant du caractère public des audiences, le parquet a rappelé que le procès a été suivi par de nombreux médias marocains et étrangers et des organisations de défense des droits de l’Homme, notamment le Conseil National des Droits de l’Homme, (CNDH), l’Association Marocaine des Droits Humains (AMDH) et d’autres associations nationales, régionales et amazighs.

Rappelons que les détenus du Hirak du Rif ont décidé de boycotter le procès en refusant de comparaître devant le juge et en demandant à leurs conseils d’observer le silence pendant les audiences en signe de protestation.

Partager cet article

Publicités

Catégories :justice, Politique, Société

Tagué:,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.