Monde

Horst Köhler arrive en Algérie pour relancer les négociations sur le Sahara

Partager cet article

Horst Köhler

A droite, la délégation onusienne présidée par Horst Köhler. A gauche, la diplomatie algérienne présidée par le ministre des AE Abdelkader Messahel.

L’envoyé spécial  des Nations Unies pour le Sahara, Horst Köhler est arrivé samedi en Algérie dans le cadre d’une visite dans la région visant à relancer les négociations entre le Maroc et le Polisario à propos du Sahara.

La visite de Horst Köhler se poursuivra jusqu’au 1er juillet prochain et concernera la Mauritanie, le Maroc et les camps de réfugiés sahraouis en Algérie.

Dès son arrivée en Algérie, le responsable onusien a entamé des pourparlers avec le ministre des Affaires Etrangères (MAE) Abdelkader Messahel, comme en témoigne la déclaration de ce dernier sur son compte Twitter sans donner plus de détails.

Selon l’Agence de presse officielle algérienne (APS), la visite « intervient en application des recommandations de la même résolution onusienne (14-24) qui invite les pays voisins notamment l’Algérie et la Mauritanie à contribuer à la relance du processus politique, en qualité d’observateurs ».

Jeudi dernier, le porte parole adjoint de l’ONU Farhan Haq a déclaré que l’objet de la visite comprend deux volets. Approfondir la compréhension de la réalité sur le terrain et discuter d’un moyen permettant d’aboutir à une solution politique sous la supervision de l’ONU conformément à la résolution 2414 du Conseil de sécurité« .

Rappelons que le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté la résolution 2414 en avril dernier, prolongeant de six mois le mandat de la Minurso dans la zone de conflit qui oppose le Maroc au Polisario. La nouvelle résolution invite les parties au conflit à la « nécessité de réaliser des progrès concertés en vue d’une solution politique pragmatique, réaliste et durable pour la question du Sahara« .

Partager cet article

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.