justice

Mohamed El Marzouki exprime sa solidarité avec le journaliste Bouachrine

Partager cet article

Mohamed El Marzouki

Mohammed El Marzouki, ancien bagnard de Tazmamart sous Hassan II

L’ancien bagnard de Tazmamart sous Hassan II, Mohamed El Marzouki considère que l’arrestation et le procès du journaliste Taoufik Bouachrine font retourner le Maroc à « une époque où les droits n’existaient pas ».

Selon Mohamed El Marzouki, « le monde entier témoigne de la régression que connait le Maroc en matière de droits de l’Homme « . Em marge du procès Bouachrine qui s’est tenu à la cour d’Appel de Casablanca, El Marzouki a déclaré: « les éditorialistes au Maroc sont rares et Bouachrine incarnait une belle plume, un style et une langue. Il était gênant par ses écrits. Il est impossible qu’une personne comme lui ait commis ce dont le tribunal l’accuse ».

Par ailleurs, El Marzouki a évoqué ses années passées au bagne de Tazmamart. « Je connais le sens de l’injustice et de l’humiliation. Je n’ai pas été emprisonné un an ou deux mais toute une vie. Ma jeunesse a fané derrière une prison dont le nom fait peur aux Marocains. Je connais bien le journaliste Bouachrine et ce qu’il subit est une régression des libertés » . a-t-il déclaré.

Le pensionnaire de la « cellule 10″ à Tazmamart précise que Bouchrine fait l’objet d’un rude acharnement et le scénario de son arrestation était « trop exagéré ». Enfin El Marzouki a exprimé son entière solidarité avec le journaliste.

Partager cet article

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.