Sport

695 supporters des Lions de l’Atlas ont tenté de migrer illégalement en Europe.

Partager cet article

Supporters

Supporters de l’équipe nationale marocaine de football.

Au total, 695 supporters marocains des Lions de l’Atlas en Russie ont tenté d’immigrer illégalement en Europe avant d’ être arrêtés , a annoncé le journal Al Ahdath Al Maghribia, ajoutant que la diplomatie marocaine négocie leur rapatriement avec la Russie et trois pays voisins.

Selon le journal,  l’ambassadeur marocain à Moscou, Abdelkader Lechheb , a entamé des pourparlers avec les autorités de la Russie, de la Lituanie, de la Pologne et de la Finlande  pour traiter l’extradition de ces supporters, qui sont actuellement détenus. Lechheb a déjà conclu un  accord avec les autorités lituaniennes pour envoyer  par avion 600 Marocains dans leur pays d’origine avant la fin de la semaine.

Ces 600 supporters ont été arrêtés par la police lituanienne lors de leur  voyage de Moscou à Kaliningrad  pour suivre l’équipe nationale, après avoir traversé le territoire lituanien sans avoir de visa Schengen. Ils sont actuellement dans un  champ d’émigration clandestine en Lituanie.

La diplomatie marocaine suit également la situation de  25 Marocains arrêtés la semaine dernière par la police finlandaise après avoir tenté de traverser la frontière séparant la ville russe de Viborg et la ville finlandaise d’Imatra à pied. Et il négocie également le cas de  70 fans accusés d’avoir tenté d’émigrer clandestinement de Kaliningrad vers la Pologne.

Selon plusieurs médias, environ  40 000 fans marocains se sont déplacés en Russie  du Maroc et d’autres pays européens pour suivre les matchs de l’équipe du Maroc, qui a participé à la Coupe du monde pour la première fois depuis vingt ans.

Les Lions de l’Atlas ont été  éliminés au premier tour  après avoir perdu face à l’Iran et au Portugal et égalisé contre l’Espagne.

Partager cet article

Publicités

Catégories :Sport

Tagué:, , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.