justice

Nasser Zefzafi et Hamid El Mahdaoui refusent de faire appel.

Partager cet article

Nasser Zefzafi

A droite, le journaliste Hamid El Mahdaoui. Au centre, Nabil Ahamjik et Nasser Zefzafi, deux leaders du Hirak du Rif.

Le journaliste Hamid El Mahadaoui et quatre détenus du Hirak du Rif refusent de faire appel des sentences prononcées à leur encontre par la chambre criminelle du tribunal de Casablanca.

Le père de Nasser Zefzafi a déclaré que ce dernier ne fera pas appel de la peine de 20 ans de réclusion dont il a écopé dans le cadre du procès du Hirak du Rif.

Dans un entretien avec le site Lakome2, Ahmed Zefzafi déclare que son fils « a perdu confiance en la justice marocaine, son intégrité et son indépendance ». « Je ferai appel devant Dieu » a annoncé Nasser Zefzafi à sa mère lors d’un entretien téléphonique lundi.

De son côté, l’épouse du journaliste Hamid El Mahdaoui a posté un commentaire sur son compte Facebook informant que son mari ne fera pas appel de sa condamnation en 1ère Instance à trois ans de prison ferme.

Rappelons que l’un des conseils des détenus du Hirak du Rif, Mohamed Aghennaj avait déclaré récemment que certains condamnés, dont le leader du Hirak, Nasser Zefzafi ne feront pas appel des peines prononcées contre eux

Partager cet article

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.