justice

« Mi Aicha » dénonce les reports de son procès et menace de se suicider.

Partager cet article

Mi Aicha

Mi Aicha, victime de spoliation foncière à kénitra

La cour d’Appel de Kénitra a reporté au 27 octobre prochain l’affaire de « Mi Aicha » qui accuse un notable d’escroquerie pour lui avoir spolié sa terre « avec la complicité d’avocats, de magistrats et d’administrations publiques ».

« Mi Aicha » qui observe un sit-in depuis 22 jours devant le tribunal, a déclaré au site Al3omk: « ma santé est menacée. Je suis à la rue et la mort est la seule solution« . Et d’ajouter: « je suis fatiguée de ces reports (…). Des témoins sont venus de Tétouan pour témoigner mais le tribunal a refusé de les entendre ».

Mi Aicha avait tenté de se suicider l’année dernière en escaladant un poteau électrique à Rabat après avoir été victime d’une opération d’escroquerie, ce qui lui a valu une large vague de solidarité à laquelle se sont joints des politiques, des défenseurs de droits de l’Homme et des activistes de différentes sensibilités, jusqu’à ce que la Gendarmerie Royale intervienne pour étudier son dossier.

L’affaire remonte à avril 2017, lorsque Mi Aicha (50 ans) a décidé de protester contre le jugement prononcé par le tribunal de Kénitra en faveur de la partie adverse.

Mi Aicha qui habite au douar Ouled Amlik dans la commune rurale El Hadada dans la périphérie de Kénitra a déclaré à la presse qu’une personne prétend avoir acheté des terres appartenant à Mi Aicha et son frère et s’en est emparée.

Suite à cela, Mi Aichi a déclaré avoir saisi l’ancien Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane et l’ancien ministre de la Justice, Mustapha Ramis sans obtenir gain de cause.

Par ailleurs, Mi Aicha a affirmé que le procureur du Roi a menacé de l’arrêter si elle persistait à revendiquer ses droits. La cinquantenaire a fait deux tentatives de suicide après s’être rendue compte de son impuissance face un réseau influent qui a spolié sa terre en toute impunité.

Partager cet article

Publicités

Catégories :justice

Tagué:, ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.