Société

Les activistes rejettent l’appel à la suspension du boycott sur le lait.

Partager cet article

Boycott

Affiche de boycott du lait « Centrale Danone ».

Une quarantaine d’universitaires, économistes et politiques marocains appellent à suspendre la campagne de boycott contre le lait de la marque « Centrale », pour une période de 10 mois, après l’engagement pris par la société de diminuer le prix du lait frais pasteurisé.

Le communiqué appelle à suspendre la campagne de boycott du 7 juillet au 18 septembre 2018, en réponse « aux mesures annoncées » par la société Centrale Danone.

Les réactions des activistes sur les médias sociaux

Le journaliste et écrivain Said Salmi a commenté l’appel sur sa page Facebook: « hier, vous nous souteniez pour relancer le Conseil de la concurrence après un arrêt qui a transformer le marché en jungle. Qu’est ce qui a changé? No comment. »

De son côté l’activiste Khalid El Bekkari a écrit: « avec tout le respect dû à certains signataires de l’appel à la suspension du boycott du lait « Centrale », en réponse à une simple volonté de la société Danone à revoir les prix, je pense qu’il s’agit d’une initiative précipitée, non calculée et qu’aucun contexte ne justifie ».

Par ailleurs, le journaliste et activiste Mohamed Elmoussaoui a commenté l’appel en écrivant: « personnellement, je ne doute pas de la bonne foi de ces personnes mais je ne partage pas leur point de vue. Ils n’auraient pas dû publier cet appel pour plusieurs raisons. Il valait mieux pour elles de laisser le boycott comme une affaire populaire sans l’intervention de quiconque. »

Partager cet article

Publicités

Catégories :Société

Tagué:, , , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.