Politique

CHU d’Agadir: qui est responsable du blocage des travaux?

Partager cet article

CHU d'Agadir

Maquette du projet de CHU d’Agadir.

A la Fin du mois d’octobre 2014, l’ancien ministre de la Santé, Lahcen Ouardi déclarait que le CHU d’Agadir s’étendra sur une superficie de 30 hectares avec une capacité d’accueil de 841 lits et sera inauguré à la fin de l’année 2017.

Le CHU d’Agadir annoncé à la première chaine de télévision nationale Al Oula comme étant initié sur « hautes instructions royales« , comprenait la construction et l’équipement de trois centres de soins avec une enveloppe de 1.800.000.000 de dirhams.

En juillet 2018, les fondations du projet n’ont toujours pas été bâties. Le CHU allait abriter un centre de chirurgie cardiovasculaire, des urgences et le développement d’une assistance médicale d’urgence pour les maladies psychiques et oncologiques.

L’emplacement du projet à l’entrée de la ville a encouragé la commune d’Agadir à financer une étude avec un budget d’environ 2 millions de dirhams sur la mobilité et l’accès des moyens de transport au CHU.

En avril 2018, le site Hespress avait réalisé une enquête tentant de trouver des réponses au retard dans la construction du CHU d’Agadir malgré la réunion de toutes les conditions pour le lancement du projet, notamment le terrain, le financement et surtout les besoins pressants de la population pour ce type de service public.

Toutefois, l’un des responsables du projet a présenté des excuses surprenantes. Les responsables du projet auraient sollicité la présence de Mohammed VI pour inaugurer les travaux du CHU et ne peuvent entreprendre aucune action après avoir fait cette demande sans la présence de roi pour l’inauguration !

Ainsi, l’accomplissement du projet serait tributaire d’une visite royale alors que le bon sens exige l’accélération dans l’accomplissement de ce type de chantier sans attendre le feu vert royal. 

Ce serait donc le roi Mohammed VI qui retarderait l’accomplissement du projet. C’est du moins ce qui peut être compris des propos recueillis par le site Hespress auprès de ce responsable qui a préféré témoigner en gardant l’anonymat.

Le plus étonnant est que ceux qui tiennent ces propos ne sont ni arrêtés, ni jugés.

Le CHU aurait dû être opérationnel début 2018 mais jusqu’à juillet de la même année, les responsables du projet exigent toujours une visite royale pour commencer les travaux.

De nombreux activistes et des citoyens d’Agadir se sont interrogés sur les causes de ce blocage absurde puisqu’à l’origine le projet allait être lancé sans la présence du roi Mohammed VI pour inaugurer les travaux.

Le retard dans le démarrage du projet pose plusieurs questions: qui va indemniser les sociétés attributaires du marché de travaux et les préjudices subis suite au retard accusé dans la construction du CHU? Qui est responsable du blocage d’un projet d’une telle envergure et qui allait régler le problème de la santé publique dans toute la région du Souss?

Qui va rendre des comptes? Pas les responsables du projet en tout cas. Les citoyens oui. Comme ce fut le cas pour le jeune blogueur « Yassine Al Monadil« , emprisonné après avoir filmé des responsables entrain de planter des arbres et nettoyer les rues d’Agadir avant la visite du roi Mohammed VI, en se demandant pourquoi ces mêmes responsables ne se mettent au travail qu’à la venue du Roi.

Source: Kifaa7

Partager cet article

Publicités

Catégories :Politique

Tagué:, , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.